Tout ce que vous devez savoir sur la petite adolescence

12 jan

 Name: Email: We respect your email privacyEmail Marketing by AWeber 

Tout ce que vous devez savoir sur la petite adolescence

Vous avez des questions sur la petite adolescence ? Alors, lisez cet article.

petite adolescence

Qu’est-ce que la petite adolescence ?

La petite adolescence ressemble beaucoup à l’adolescence classique.

L’une des différences fondamentales entre les deux types d’adolescence est que la petite adolescence touche uniquement les enfants de deux à trois ans.

Elle est caractérisée par le fait que l’enfant dit « non à tout ». D’où les appellations de période d’opposition ou de refus d’obéir.

Comment gérer la petite adolescence ?

Voici quelques pistes qui pourront vous aider à bien gérer la petite adolescence de votre enfant…

1. Soyez déterminé

Soyez ferme et déterminé dans les mesures que vous prenez. Quand vous annoncez une consigne, ayez l’air déterminez et tenez-vous-y !

2. Donnez-lui un choix au lieu de donner un ordre

Tant que c’est possible, je vous invite à le faire.

Par exemple au lieu de dire à votre enfant « Ranges tes crayons dans ton sac », vous pouvez dire « Veux-tu commencer par ranger les crayons bleus ou les crayons rouges ? ».

3. Agissez en cas de refus d’obéir

Lorsque votre enfant n’obéit pas à une consigne que vous lui donnez, inutile de vous répéter sans cesse – et/ou de vous impatienter. La CLE, c’est d’agir.

Les enfants adaptent leur temps de réaction au degré de tolérance de leurs parents. Ainsi, si vous répétez, chaque fois, une chose pendant 15 fois avant de vous appliquer, l’enfant va régler son horloge mentale à 15.

Si l’enfant refuse de s’exécuter, n’hésitez pas à le faire à sa place. Cependant, infligez-lui une punition adaptée à son acte.

4. Félicitez votre enfant quand il le faut

Le bon moment pour féliciter votre enfant, c’est lorsqu’il fait bien quelque chose.

En le faisant, il finira par comprendre que les bienfaits des actions positives dépassent de loin ceux des mauvaises actions.

BONUS: Si votre tout-petit refuse d’obéir, vous pouvez utiliser la technique du 1-2-3. Vous comptez jusqu’à trois et si l’enfant n’obéit pas. Il subit les conséquences de son acte.

Cette technique fonctionne efficacement avec les tout-petits.

La petite adolescence est caractérisée par le refus d’obéir du petit enfant. Si vous voulez gérer efficacement cette période chez votre enfant, alors apprenez à être déterminant.

Donnez le choix à l’enfant quand c’est possible. Et félicitez-le pour ses bonnes actions. Il sera plus enclin à les multiplier.

J’espère vous avoir aidé à mieux comprendre la petite adolescence.

Tout ce que vous devez savoir sur la petite adolescence

Mot-clé: petite adolescence

Vous avez des questions sur la petite adolescence ? Alors, lisez cet article.

Qu’est-ce que la petite adolescence ?

La petite adolescence ressemble beaucoup à l’adolescence classique.

L’une des différences fondamentales entre les deux types d’adolescence est que la petite adolescence touche uniquement les enfants de deux à trois ans.

Elle est caractérisée par le fait que l’enfant dit « non à tout ». D’où les appellations de période d’opposition ou de refus d’obéir.

Comment gérer la petite adolescence ?

Voici quelques pistes qui pourront vous aider à bien gérer la petite adolescence de votre enfant…

1. Soyez déterminé

Soyez ferme et déterminé dans les mesures que vous prenez. Quand vous annoncez une consigne, ayez l’air déterminez et tenez-vous-y !

2. Donnez-lui un choix au lieu de donner un ordre

Tant que c’est possible, je vous invite à le faire.

Par exemple au lieu de dire à votre enfant « Ranges tes crayons dans ton sac », vous pouvez dire « Veux-tu commencer par ranger les crayons bleus ou les crayons rouges ? ».

3. Agissez en cas de refus d’obéir

Lorsque votre enfant n’obéit pas à une consigne que vous lui donnez, inutile de vous répéter sans cesse – et/ou de vous impatienter. La CLE, c’est d’agir.

Les enfants adaptent leur temps de réaction au degré de tolérance de leurs parents. Ainsi, si vous répétez, chaque fois, une chose pendant 15 fois avant de vous appliquer, l’enfant va régler son horloge mentale à 15.

Si l’enfant refuse de s’exécuter, n’hésitez pas à le faire à sa place. Cependant, infligez-lui une punition adaptée à son acte.

4. Félicitez votre enfant quand il le faut

Le bon moment pour féliciter votre enfant, c’est lorsqu’il fait bien quelque chose.

En le faisant, il finira par comprendre que les bienfaits des actions positives dépassent de loin ceux des mauvaises actions.

BONUS: Si votre tout-petit refuse d’obéir, vous pouvez utiliser la technique du 1-2-3. Vous comptez jusqu’à trois et si l’enfant n’obéit pas. Il subit les conséquences de son acte.

Cette technique fonctionne efficacement avec les tout-petits.

La petite adolescence est caractérisée par le refus d’obéir du petit enfant. Si vous voulez gérer efficacement cette période chez votre enfant, alors apprenez à être déterminant.

Donnez le choix à l’enfant quand c’est possible. Et félicitez-le pour ses bonnes actions. Il sera plus enclin à les multiplier.

J’espère vous avoir aidé à mieux comprendre la petite adolescence.

comment vite se muscler

Termes qui ont permis de trouver cet article:

  • petite adolescence
  • adolescence 3 ans
  • deux ans petite adolescence
  • la petite adolescence
  • la petite adolescence 2 ans
  • six ans petite adoledcence

No comments yet

Leave a Reply

CommentLuv badge

 Name: Email: We respect your email privacyPowered by AWeber Email Marketing