Eduquer sans punir: est-ce possible ?

13 nov

 Name: Email: We respect your email privacyEmail Marketing by AWeber 

Eduquer sans punir: est-ce possible ?

 

Vous êtes-vous déjà demandé s’il était possible d’éduquer sans punir ? Vous avez tout à fait raison.

De nos jours, certains parents tendent à négliger (ou délaisser) la punition des enfants. Ils pensent que cette méthode fruste leurs enfants et considèrent qu’elle n’est pas compatible avec une éducation moderne et intelligente.

Si vous vous demandez s’il est possible d’éduquer sans punir, c’est que vous faites probablement partie de ce groupe de parents.

Cependant, même si la punition est souvent utile,elle n’est pas indiquée dans toutes les circonstances. Il faut donc trouver un équilibre.

Je vous invite à découvrir dans cet article, l’importance de la punition dans l’éducation de votre enfant. Et les moments et circonstances les mieux indiqués pour le faire.

 

éduquer sans punir

 

Pourquoi est-il dangereux d’éduquer sans punir ?

Refuser complètement d’utiliser la punition peut provoquer une perte de contrôle totale chez les parents de l’enfant. Ils peuvent ainsi être confrontés à des attitudes paradoxales et à des réactions trop intenses chez leurs enfants.

Conséquence: ils sont (vite) totalement débordés par les faits, gestes et actions de leur enfant.

Je ne vous dis pas que vous devez toujours chercher à punir votre enfant. Mais, dans certaines circonstances cela peut être utile, éducatif – et donc, indispensable.La punition est bénéfique quand elle est utilisée dans les circonstances appropriées.

Quand punir son enfant ?

La punition peut se révéler éducative lorsque votre enfant transgresse une règle que vous lui aviez clairement défendue. Son objectif est d’amener l’enfant à comprendre que son comportement est inacceptable et qu’il ne doit plus reproduire la même chose.

Avant de punir votre enfant pour une bêtise, assurez-vous de lui avoir (auparavant) clairement interdit la chose. En d’autres mots, ne le punissez pas pour les choses que vous ne lui aviez pas clairement interdites ou défendues. Pourquoi ? Parce que ce qui apparaît comme interdit à vos yeux ne l’est pas toujours pour votre enfant.

Donc, avant tout, fixez des règles que l’enfant doit suivre. Etablissez un contrat entre vous. Ce contrat doit comporter clairement ce que l’enfant peut et ne peut pas faire. Ensuite, au cas où il transgresse l’une des règles, infligez-lui une punition adaptée.

Mais si il commet une bêtise dont vous n’aviez pas parlé auparavant, la meilleure astuce est de le mettre en garde en lui faisant savoir que la prochaine fois il sera puni.

Est-ce que toutes les bêtises sont punissables ?

Non. Vous ne devez, par exemple, pas punir votre enfant qui casse un verre par maladresse. Par contre, vous pouvez lui faire remarquer qu’il aurait pu éviter cet incident s’il l’avait saisi d’une autre manière.

A quel âge pouvez-vous punir votre enfant ?

Vous pouvez le faire dès lors que vous pouvez responsabiliser votre enfant. Donc, après l’âge de deux ans. A cet âge, la punition la mieux adaptée est la réparation de la bêtise.

Par exemple, il inonde le sol pendant qu’il prend le bain, alors que vous le lui aviez interdit ? Punition: il vous aide à éponger le sol. Cela lui fait moins de temps pour jouer.

Mais lorsque votre enfant est en phase d’opposition. C’est-à-dire entre 2 et 3 ans, vous devez gérer la punition avec précaution.

Pour conclure:

Il n’est pas possible d’éduquer sans punir. Cependant, vous devez le faire avec parcimonie. L’objectif étant de faire comprendre à l’enfant la gravité de son acte, et les conséquences qui en découlent. Toutefois, la punition ne remplace pas les explications et les négociations. Ces deux dernières jouent également un rôle important dans l’éducation de l’enfant.

Et vous, pensez-vous qu’on peut éduquer sans punir ?

comment vite se muscler

No comments yet

Leave a Reply

CommentLuv badge

 Name: Email: We respect your email privacyPowered by AWeber Email Marketing